Projet de préservation des forêts et des bonobos

Structurer une filière apicole durable et le renforcer la gouvernance locale dans les forêts communautaires afin de préserver l'habitat des bonobos

En République Démocratique du Congo, dans le territoire du Bolobo, Noé, à travers son programme Man and Nature, soutient la structuration d’une filière apicole durable et le renforcement de la gouvernance locale dans les forêts communautaires. L’objectif du projet est de rendre les populations actrices de la préservation de leurs ressources naturelles, et de protéger le bonobo.

Contexte local

Le territoire de Bolobo est une zone de haute priorité pour la conservation de la biodiversité du Congo. La richesse de ses écosystèmes en fait l’habitat de nombreuses espèces, c’est notamment le premier sanctuaire de bonobos du pays.

Les communautés locales ont le droit de gérer durablement de ces forêts, et d’y développer des activités génératrices de revenus. Cependant, les populations autochtones ont besoin d’appuis techniques et financiers pour sécuriser leur territoire traditionnel et développer des activités durables.

Aujourd’hui, il n’y a pas d’équité dans la gestion et l’accès aux ressources, et certaines filières, comme celle du miel, ne sont pas développées malgré la forte demande urbaine.

Activités du projet

  • Développer une filière apicole moderne et durable : Des ruches modernes sont affectées aux associations locales d’apiculture. Cela limite la pratique traditionnelle des feux pour la récolte du miel dans les ruches naturelles, et les intrusions dans les zones de conservation. Ainsi, une alternative durable pour la production de miel est proposée aux populations locales, et des formations techniques destinées aux apiculteurs sont mises en oeuvre pour les soutenir dans leur activité.
  • Former les populations à d’autres activités économiques durables : Les populations locales sont appuyées et formées pour développer l’éco-tourisme, l’artisanat local ou encore des activités agricoles.
  • Créer des forêts communautaires locales : Pour sécuriser le territoire traditionnel des populations autochtones, le projet aide à la création de forêts communautaires locales.
  • Renforcer les autorités locales pour lutter contre le braconnage : Par la création de forêts communautaires et le renforcement des structures de gestion, le projet tend à améliorer la surveillance des forêts. La mise en place de patrouilles de surveillance permet de lutter contre le braconnage, et ainsi et protéger l’écosystème.
  • Suivre et évaluer les populations de bonobos : Le partenaire local soutient et accompagne les villageois à suivre les activités, la localisation et le comportement des bonobos, pour développer les connaissances sur cette espèce et mieux la protéger.
  • Reboiser les zones dégradées par les feux : La plantation d’arbres mellifères, dans les zones dégradées par les feux de brousse, permet de reconstituer le couvert forestier et de participer à la restauration et la protection de l’écosystème.

Bénéfices du projet

Bénéfices environnementaux

  • Développement d’une filière apicole durable : En proposant des alternatives durables à l’apiculture traditionnelle, le projet modernise et structure une filière apicole dont les pratiques sont durables.
  • Restauration du couvert forestier : La plantation d’arbres mellifères dans les zones dégradées permet de restaurer le couvert forestier et conserver l’écosystème, habitat de nombreuses espèces.
  • Protection du bonobo : La restauration de l’écosystème et la lutte contre le braconnage, en plus de l’étude et du suivi réguliers des bonobos, contribuent à leur protection.

Bénéfices sociaux

  • Renforcement de la gouvernance communautaire : La structuration organisationnelle de la gouvernance des forêts communautaires permet d’améliorer les capacités de gestion des populations locales. Sensibilisées et formées, elles se responsabilisent pour gérer durablement leurs ressources.
  • Implication des femmes et des minorités : Le projet tend à responsabiliser les femmes et les minorités ethniques dans la gestion des ressources naturelles, et prône la justice sociale.

Bénéfices économiques

  • Infrastructures de développement : Grâce aux ressources économiques générées, des investissements sont réalisées dans les infrastructures locales de développement (accès à l’eau, électricité verte, etc.).
  • Diversification de la ressource économique : le développement des filières éco-touristiques, agricoles, apicoles et artisanales permet aux populations locales de diversifier et améliorer leurs revenus.

Partenaires locaux

  • Mbou-Mon-Tour (MMT)
  • Comités Locaux de Développement et de Conservation

Chiffres clés

  • Nombre d’arbres plantés : –
  • Nombre de bénéficiaires : 354
  • Année de lancement du projet : 2016
  • Essences plantées : –
  • Budget du projet : 30.000 €
Bolobo Bandundu, République Démocratique du Congo (RDC)
Get directions

PORTEUR DU PROJET

noe

Noé est une association qui a pour mission de sauvegarder la biodiversité en France et à l’international.

DÉCOUVRIR

RESTEZ CONNECTÉ(E) AUX PROJETS

Recevez des actualités des projets directement dans votre boîte e-mail.

all4trees

DON

 Soutenez les acteurs
engagés pour la
préservation et la
restauration des forêts