Projet d’agroforesterie et de développement d’une filière de cacao

Au nord de la Réserve de biosphère du Dja au Cameroun, Noé, à travers son programme Man and Nature, soutient l’établissement de modèles agroforestiers et développe une filière durable de cacao. Cet appui aux populations locales dans leur développement économique permet de proposer des alternatives à la surexploitation des ressources naturelles de la Réserve, et contribue à sa préservation.

Contexte local

La réserve de biosphère du Dja couvre 18 % du réseau national des aires protégées camerounaises. Avec sa richesse spécifique exceptionnelle, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Au nord de la Réserve, la zone de conservation subit une dégradation constante, due à l’augmentation de la population rurale, la surexploitation des produits forestiers, la surpêche, le défrichement, ou encore le braconnage.

Alors que la population locale vit traditionnellement de l’exploitation des ressources naturelles, la biodiversité subit ces pressions humaines. Elles affectent l’habitat de la faune locale et menacent certaines espèces d’arbres, de grands mammifères et d’oiseaux protégés, comme le Moabi, les gorilles, et le picatharte chauve.

Activités du projet

  • Soutenir l’agroforesterie pour maintenir le couvert forestier et la biodiversité : le projet soutient la mise en place de modèles agroforestiers pour maintenir le couvert arboré. Ils visent à produire du cacao, des fruits, et d’autres produits forestiers non ligneux comme les noix de Njansang et les graines de Moabi.
  • Développer des pépinières locales : Des pépinières sont mises en place, destinées à la plantation d’arbres et à la régénération de la ressource.
  • Développer durablement la filière cacao : Le projet développe, avec les producteurs, une filière cacao biologique et vise à l’obtention de la certification Rainforest Alliance. Un appui technique leur est donné pour valoriser leur récolte en améliorant la qualité de leur produit.
  • Autonomiser les communautés locales dans leur activité économique : Grâce à l’appui de l’association locale pour le développement d’une filière verte de cacao, les producteurs assurent 50% de leurs revenus. Les autres produits forestiers non ligneux, comme les fruits et les noix, vendus plus localement, leur garantissent un revenu complémentaire.

Bénéfices du projet

Bénéfices environnementaux

  • Maintien du couvert arboré : Le modèle agroforestier est plus respectueux de la biodiversité, et propose une alternative au défrichement. Ainsi, les services rendus par les écosystèmes forestiers (cycle de l’eau, stockage de carbone…) sont moins affectés.
  • Conservation d’espèces menacées : En valorisant les graines de Moabi, une espèce surexploitée et menacée, le projet propose une alternative plus durable à l’utilisation de son bois, et donc à sa coupe. Cela contribue sa préservation.

Bénéfices sociaux

  • Modèles socio-écologiques durables : Le projet développe une filière qualitative de cacao et appuie techniquement la mise en place de modèles socio-écologiques durables, grâce à l’agroforesterie. Cette approche éthique et participative permet de rendre les producteurs acteurs de la gestion durable de leurs ressources.
  • Appui aux groupements de femmes : Des groupements de producteurs, et notamment des groupements de femmes, sont formés et appuyés dans la commercialisation de leurs produits.

Bénéfices économiques

  • Valorisation du cacao : En développant une production biologique, qualitative, et grâce à l’obtention de certifications reconnues à l’international, le cacao produit est valorisé et génère davantage de profit pour les producteurs et productrices du nord de la Réserve.
  • Revenus moins sensibles aux fluctuations du marché : La qualité des produits commercialisés et leur diversification rend les agriculteurs plus résilients face à l’effondrement des marchés agricoles, et leur assure un revenu fixe et stable.

Partenaires locaux

  • Tropical Forest and Rural Development (TF-RD)

Chiffres clés

  • Nombre d’arbres plantés : 30.000
  • Nombre de bénéficiaires : 500
  • Année de lancement du projet : 2016
  • Essences plantées : Baillonella toxisperma, Pentaclethra macrophylla, Irvingia Gabonensis, Ricinodendon heudelotii, cacao
  • Budget du projet : 60.000 €
Réserve de la Biosphère de la Dja, Cameroun
Get directions

PORTEUR DU PROJET

noe

Noé est une association qui a pour mission de sauvegarder la biodiversité en France et à l’international.

DÉCOUVRIR

RESTEZ CONNECTÉ(E) AUX PROJETS

Recevez des actualités des projets directement dans votre boîte e-mail.

all4trees

DON

 Soutenez les acteurs
engagés pour la
préservation et la
restauration des forêts