Projet de culture de cacao en agroforesterie en Amazonie péruvienne

Développer la culture du cacao par l'agroforesterie, pour lutter contre la dégradation de la forêt amazonienne péruvienne et les impacts du changement climatique

À Huanuco, au Pérou, Envol Vert soutient les producteurs de cacao dans le développement de systèmes agroforestiers, une alternative durable aux monocultures de cacao et à la déforestation. L’objectif du projet est aussi d’accompagner la population pour lutter contre la dégradation de la forêt et les impacts du changement climatique.

Contexte local

Dans la région de Huanuco, au Pérou, la « Selva alta » abrite une faune et une flore exceptionnelles (singes, colibris, orchidées…) dont beaucoup d’espèces sont endémiques

Les populations locales, peu sensibilisées à l’importance de la biodiversité, sont peu soucieuses des problématiques environnementales. Soumise aux pratiques non durables de ces populations, telles que la surexploitation forestière et les monocultures, la biodiversité de la région chute considérablement.

De plus, le changement climatique se fait ressentir sur les cultures de cacao. Elles souffrent de stress hydrique en été, d’engorgement des sols en hiver, de l’érosion engendrée par la déforestation, et des nombreuses maladies à propagation rapide.

Activités du projet

  • Sensibiliser la population aux enjeux du changement climatique : Pour permettre aux populations locales d’acquérir des connaissances, de mesurer l’impact de leurs pratiques, ainsi que pour les rendre acteurs du changement, des activités de sensibilisation sont menées sur place. Elles bénéficient au public, aux producteurs, aux étudiants, et à d’autres associations.
  • Développer l’agroforesterie avec les agriculteurs locaux : Développer l’agroforesterie localement vise à proposer aux populations des alternatives économiques durables aux modes de cultures traditionnels et à l’exploitation forestière. L’agroforesterie est un modèle de production sous couvert forestier, respectueux de l’environnement et favorisant la biodiversité.
  • Diversifier les cultures : Diversifier les cultures est un moyen de favoriser la biodiversité et d’assurer la souveraineté alimentaire localement. En effet, les modèles agricoles développés produisent davantage de denrées agricoles destinées aux populations locales. De plus, le maintien du couvert forestier et la diversité des cultures rendent les parcelles moins sensible aux aléas climatiques et aux maladies.
  • Former et accompagner les producteurs sur toutes les étapes de production et de commercialisation : L’objectif du projet est d’assurer l’autonomie des producteurs et de les rendre acteurs du développement d’une agriculture durable et de leur transition énergétique. Pour cela, des formations régulières sont données afin d’accompagner les producteurs sur toutes les étapes de production (de la plantation aux travaux agricoles), et de commercialisation.

Bénéfices du projet

Bénéfices environnementaux

  • Maintien du couvert forestier : Le projet vise à restaurer le couvert forestier par la plantation d’arbres natifs et fruitiers sur les parcelles agricoles. Il vise aussi à limiter les parcelles de monoculture et la déforestation. Cela participe au maintien de la forêt et des cycles naturels de l’eau et du stockage de carbone.
  • Développement d’un modèle agricole favorisant la biodiversité : Limiter la monoculture, restaurer le couvert forestier, et diversifier les cultures permettent de maintenir un habitat favorable pour la faune locale. De plus, les techniques agricoles développées par le projet sont durables.

Bénéfices sociaux

  • Accompagnement et autonomisation des producteurs : Les formations régulières données aux producteurs tendent à les responsabiliser et assurer leur autonomie sur le long terme.
  • Sensibilisation du public : Les activités de sensibilisation du public sont fréquentes. Leur objectif est de faire comprendre aux populations locales les impacts de leurs pratiques, ainsi que les enjeux liés à la conservation de la forêt et de la biodiversité.
  • Autosuffisance alimentaire : En diversifiant les cultures, les producteurs produisent des fruits, des légumes, et d’autres denrées alimentaires destinées aux villages alentours. Il s’agit de rétablir l’équilibre entre la production de rente et les besoins alimentaires locaux, oubliés dans les monocultures de cacao.

Bénéfices économiques

  • Diversification des revenus : Les divers produits agricoles sont vendus sur différents types de marchés. Cela permet aux producteurs de voir leurs revenus augmenter et être moins sensibles aux fluctuations du marché du cacao.

Partenaires locaux

  • La Coopérative Alto Huallaga : Partenaire du projet Agroforesterie et cacao, la coopérative Agroindustrielle de Cacao du Haut Huallaga était à l’origine une association de producteurs appelée ‘Association de producteurs de Cacao du Haut Huallaha fondée le 15 aout 2009. Elle reconnue comme coopérative de producteur depuis 2016. Elle compte en 2018 actuellement 363 membres répartis en 5 zones qui comprennent les régions de Huánuco, San Martin et Ucayali. La Coopérative impulse la production et commercialisation de cacao certifiée UTZ, biologique et de commerce équitable. Il compte 5 centres de collectes situés de manière stratégique dans les localités de Tingo María, Aucayacu, Nuevo Progreso, Tocache, San Alejandro.
  • L’UNAS (Universidad Nacional Agraria de la Selva) : université située à Tingo Maria (Pérou) est au cœur du projet de Cacao Agroforestier. Allié de choix pour le rayonnement du projet au sein de la région, l’UNAS forme la majorité des agronomes et ingénieurs forestiers et dispose d’une renommée nationale. Il s’agit d’un intermédiaire entre l’association et d’autres projets locaux pour un partage d’informations et l’amélioration technique du projet. Ce partenariat est aussi centré autour de possibles alliances pour une investigation commune vers le suivi écologiques des parcelles et la conservation d’espèces menacées.

Chiffres clés

  • Nombre d’arbres plantés : 961
  • Nombre de bénéficiaires : 100
  • Année de lancement du projet : 2018
  • Essences plantées : 20 essences différentes dont 5 espèces menacées d’extinction sur la liste rouge de l’IUCN (Juglans Neotropica, Amburana cearensis, Virola surinamensis, Swietenia macrophylla, Cedrela odorata)
  • Budget du projet : 120.000 € sur 3 ans

PORTEUR DU PROJET

Envol Vert

Envol Vert est une association qui soutient des projets de protection de la forêt en France et en Amérique Latine.

DÉCOUVRIR

Huánuco Huánuco, Pérou
Get directions

RESTEZ CONNECTÉ(E) AUX PROJETS

Recevez des actualités des projets directement dans votre boîte e-mail.

all4trees

DON

 Soutenez les acteurs
engagés pour la
préservation et la
restauration des forêts